Aire de camping-car

Qu'est-ce qu'un camping-car ?

Divider text here
Le camping-car, appelé dans les textes « autocaravane », est un véhicule habitable, autotracté, disposant d’équipements sanitaires autonomes. Il ne fait l’objet d’aucune réglementation spécifique, ce qui induit une assimilation : 
  • à un véhicule automobile, en circulation ou en stationnement (code de la Route),
  • à une caravane, lorsqu’il est sur un terrain de camping (code de l’urbanisme). 


Pratiquement tous les camping-cars peuvent être conduits avec le permis B (permis de tourisme). Il existe quatre grands types de camping-cars : 
  • le fourgon aménagé : utilitaire léger dont la carrosserie d’origine est conservée (le toit peut être rehaussé) et le mobilier fixe ou amovible,
  • le profilé : sa carrosserie est construite sur la base d'un châssis standard ou transformé, isolée et aménagée avec une ligne aérodynamique,
  • la capucine : conçue sur la base d'un châssis ou d'un plancher-cabine, sa carrosserie est isolée et aménagée avec un lit au-dessus de la cabine,
  • l’intégral : le plus luxueux de tous. Il est entièrement recarrossé jusqu’à la cabine-avant sur la base d’un châssis nu. 
Team Member

Karine Vannet

03 80 63 31 80


"Je suis là pour vous aider dans votre projet de création d'aires de campings-car".

Pourquoi s'intéresser aux camping-caristes ? 

Divider text here
L’accueil des camping-cars est une véritable opportunité économique pour les espaces ruraux. En effet, souhaitant être libreS, au calme et en pleine nature les camping-caristes préfèrent découvrir les régions à leur rythme, selon leurs envies et selon la météo. Ils s’arrêteront donc facilement dans un village paisible dans lequel ils se sentent bien accueillis durant une nuit voire plusieurs. 

En plus de passer une nuit, ils font leurs achats dans les commerces locaux, se rendent dans des musées, chez les producteurs locaux, chez le coiffeur ou prennent un café ou repas dans un restaurant. Ainsi, 70% des camping-caristes déclarent dépenser entre 30 et 50 euros par jour (hors carburant), 17% dépenseraient entre 50 et 70 euros par jour et 3 % plus de 70 euros par jour.

Un camping-cariste satisfait et se sentant bien accueilli reviendra dans l’aire et la conseillera à d’autres. Le contraire est aussi vrai, les camping-caristes conseilleront d’éviter les aires dans lesquelles ils ne se seront pas sentis bien. Selon les municipalités concernées, cette expérience est très positive sur le développement touristique du territoire. Les commerçants sont majoritairement satisfaits des camping-caristes car ces derniers se montrent respectueux des lieux et dynamisent les commerces.  

LES DIFFÉRENTS TYPES DE STATIONNEMENT

Divider text here


L'AIRE DE SERVICES

Il s’agit d’une station-service pour camping-cars où il y a la possibilité de faire le plein d'eau et la vidange des eaux grises (les eaux usées de vaisselles, de douches) et noires (les eaux usées des toilettes). L'électricité n'est pas indispensable car les camping-cars ont en général une autonomie de deux ou trois jours. Elle doit être facile d'accès et monoplace car on ne doit pas y stationner.

L'AIRE DE STATIONNEMENT OU D'ACCUEIL

Elle est différente d'un parking pour les voitures, c'est un endroit avec de la place entre chaque camping-car. Concernant le stationnement, il faut faire le distinguo entre stationnement diurne et stationnement nocturne.

L'AIRES DIURNE

Elle est située en centre-ville ou très proche du centre-ville ; l'aire diurne peut être un simple parking, mais il est indispensable que le camping-cariste puisse, à partir de cette aire, visiter un site et fréquenter les commerces ou services. Le cas échéant, l'aire d'accueil diurne peut être intermodulée avec les transports en commun, de manière à ce que les utilisateurs rejoignent facilement les sites d'intérêt touristique. Il est indispensable que le camping-cariste trouve une place en journée à proximité des sites importants également.

L'AIRE NOCTURNE

L’aire nocturne est différente de l’aire diurne par le fait qu’elle offre les conditions requises pour y passer la nuit (un endroit calme et sécurisé avec un sol stabilisé …). Le stationnement y est généralement limité à un ou deux jours pour faciliter la rotation dans les zones fortement touristiques ou à certains moments de l’année. Il est préconisé d'éviter les très grandes aires. Les emplacements doivent être vastes (environ 40 m² par véhicule). Cette aire peut être située plus loin du centre-ville que l'aire diurne. Elle peut être payante, à un tarif raisonnable en fonction du service. Elle peut aussi être située à l'intérieur d'un camping ou chez un particulier.

L'AIRE DE STATIONNEMENT A L’ENTRÉE DES CAMPINGS 

Un camping a la possibilité de créer une aire de stationnement pour les camping-cars située à l’entrée du terrain d’une surface de 35 m2 (arrêté du 21/04/2000).

Les chiffres clés du camping-car

417238

camping-cars en France

5844

aires en France

63

jours par an d'utilisation du camping-car

58

ans en moyenne pour les camping-caristes

48

heures de stationnement en moyenne

40

euros de dépenses en moyenne par jour

Vous voulez connaître l'offre en Côte-d'Or ?

A VOIR EGALEMENT

Team Member

EN SAVOIR PLUS

Observatoire 

Team Member

EN SAVOIR PLUS

Les aires de camping-car en Côte-d'Or

Team Member

EN SAVOIR PLUS

Decibelles Data